Club cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Club cinéma

Message par Mr Stéfanczyk le Jeu 11 Fév - 18:30

Le but de ce projet est de faire découvrir le cinéma à travers différents films de différents genres. Les élèves visionnent le film sur deux séances puis participent à un débat en livrant leurs impressions sur le contenu du film et la forme. Les films ont aussi un lien avec l'environnement.

Liste des films visionnés:
-Twister: film hollywoodien sur les tornades aux USA. A la suite du film, les élèves étaient très enthousiastes car le film est rempli d'action. Malgré tout ils ont facilement admis que bien des scènes étaient irréalistes. On en est venu ensuite à se demander s'il y avait beaucoup de tornades en France. Nous avons évoqué le site http://www.keraunos.org/ et la tornade à Haumont en août 2008.

-Microcosmos: film documentaire français. Dans l'imaginaire, le film documentaire est un genre rébarbatif car mal tourné, trop commenté etc... Microcosmos est différent! Il a reçu 5 César en 1997 dont celui de meilleur film. Il a ouvert les portes à de nombreux documentaires comme Le Peuple Migrateur ou plus récemment Océans. Le film n'a aucun commentaire ce qui peut être déroutant pour la plupart des spectateurs. Le contraste avec Twister en est d'autant plus grand. Lors de la séance, les élèves avaient les yeux écarquillés et la bouche béante. Ils ont été, pour la plupart, absorbés par le film. Celui-ci les a également intrigués car ils ne connaissaient pas la plupart des insectes et surtout ne les avaient jamais vus sous cet angle. A la suite de la projection, le débat s'est lancé entre ceux qui avaient apprécié le film et ceux qui campaient sur la position "sans action, c'est nul!". On a également évoqué la manière de filmer ou vu comment le réalisateur peut transmettre des émotions.

-Ponyo sur la Falaise: film d'animation de Hayao Miyazaki. A la vue d'un "dessin animé", beaucoup d'élèves disent que "ça va être nul" mais après le film seule une poignée n'a pas apprécié le film. Pourtant tous ont rit, sourit... De plus le film a largement été compris, notamment dans sa partie la plus subtile: l'écologie. En effet sous ces airs enfantins, le réalisateur a distillé assez de points de vue sur le thème de l'Homme et les déchets. Des élèves ont su repérer ces passages et les analyser. On a également évoqué la différence entre le cinéma d'animation japonais et le cinéma d'animation américain (Pixar, Disney).

- L'Ours: comédie dramatique de Jean Jacques Annaud. Comme d'habitude certains enfants grommèlent à l'idée de voir un vieux film qui a l'air d'être un documentaire. Le film commençant, le silence absolu se pose dès la scène d'ouverture. Une entrée en matière un peu brute mais qui amène le spectateur dans le film. Les élèves réagissent énormément au film au moment où l'ourson est en danger ou dans les scènes plus violentes de chasse. La question de l'ours des Pyrénées est amenée. "Ils sont mignons" disent les élèves mais ont-ils leur place dans notre société? Les élèves sont amenés à réfléchir sur la coexistence de cette créature avec les éleveurs. Comment faire pour que les deux cohabitent?

-Final Fantasy: Les Créatures de l'Esprit film de science fiction de Hironobu Sakaguchi et Monotori Sakakibara. Les élèves sont intrigués par ce film en image de synthèse mais qui ne ressemble pas à un Pixar ou autres productions destinées aux enfants. A la fin du film très peu l'ont apprécié. "Trop sombre", "trop de coup de feu", "trop compliqué". Il est vrai que le film est destiné à un public averti qui est déjà sensibilisé à la culture nippone et à l'univers du jeu vidéo. En effet le lien avec l'environnement n'est pas forcément évident. Cependant l'histoire se concentre autour d'une scientifique qui, pour vaincre des fantômes extra-terrestres, doit réunir des esprits dans les êtres vivants. De plus, elle doit le faire avant que Gaïa (l'esprit de la terre dans la culture japonaise) meurt. Malgré cela les élèves ont su analyser le dernier plan qui montre un soldat mort et un aigle en plein vol: pour eux, il s'agit de l'esprit du soldat qui est dans l'aigle. En effet, au Japon, la religion bouddhiste prime et les Japonais pensent que toute la vie n'est qu'un cycle.
Ce qui m'a le plus étonné, c'est leur manque d'adhérence à l'action bien présente dans le film. Les grands studios américains devraient en tirer une leçon. Nos jeunes ne sont pas que des action-adeptes. L'histoire leur importe ainsi que l'esthétisme du film puisqu'ils n'ont pas apprécié que le film se passe durant la nuit quasiment tout au long du film.

-Le Jour d'Après film catastrophe de Roland Emerich. Les élèves ont majoritairement apprécié le film qui ressemble fortement à Twister. Film à effets spéciaux. Étrangement les élèves ont été plus critiques sur d'autres films. Ici tout leur semble réaliste.

-La Citadelle Assiégée film documentaire de Philippe Calderon. Il s'agit en réalité d'une fiction dont les protagonistes sont des Termites et des Fourmis. Aucun élève n'a aimé le film!! Ce n'est pas grave, le principal c'est qu'ils en trouvent les raisons et qu'ils les expriment. Et là, c'est plus compliqué: "pas réaliste" (pourtant c'est un documentaire), "les animaux sont faux" (idem), "on ne connait pas les animaux"...bref autant de raisons de ne pas aimer des films comme Twister ou Le Jour d'Après. En les titillant, on arrive a deux motifs qui semblent plus vraisemblables: il s'agit d'un film documentaire et les "acteurs" sont des insectes (c'est sûr que c'est moins mignon que nos chats et chiens).

-La Famille Suricate film documentaire de James Honeyborne. Il faut dire que j'attendais au tournant les élèves car les Suricates sont des petits animaux très mignons. En les voyant rigoler, sourire, s'attendrir, je me dis qu'enfin un film documentaire va leur plaire. Au moment du sondage, paf, seulement 2 élèves ont apprécié le film. Beaucoup d'élèves disent "bof!". Il savent alors dire ce qui leur a plu: "c'était drôle", "des belles couleurs"... mais ne savent pas dire ce qui ne va pas! Même ceux qui n'ont pas aimé avouent qu'ils ont rigolé. Étrange de ne pas aimer quelque chose qui vous fait rigoler, non? En poussant un peu plus, c'est le côté documentaire qui les bloque. Un jour ça se débloquera...ou pas!
avatar
Mr Stéfanczyk
Admin

Nombre de messages : 535
Date d'inscription : 27/10/2008

http://svt-collegepaulduez.lescours.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum